On ne pas badine, Rosette gage.

On ne pas badine, Rosette gage.

On ne pas badine, Rosette gage.

Einführung. voir 1 ère Erklärung.

Situation de l’extrait.

.

Une présentation complète des Personnages et de la situation.

Le prénom et la catégorie socioprofessionnelle des Personnages sont präzisiert:

Les trois person sont intimement liés:

Perdican et Camille sont Vettern (Acte I, scène 2), et leurs liens se matérialisent ici par le rendez-vous d’adieu que demande Perdican et qu’accepte Camille.

Rosette et Camille ont eu la même nourrice (la mère de Rosette). «Ma sœur de lait»

Les trois person ont eu une enfance Gemeinde «nos beaux jours passés».

Le lieu est également défini par un complément circonstanciel. «Près de la petite fontaine où je l’ai fait venir hier» (choix du lieu symbolique. Il Evoque l’enfance, les souvenirs avec C. il est aussi le lieu de la dernière rencontre entre C. et P. donc de l ‘Demütigung de ce dernier).

Le Degré de connaissance de la situation est différent chaque personnage gießen:

Le Discours de Perdican comporte tous les Topoi (lieux communs recueillis par la Tradition littéraire) du discours amoureux:

Présence de Sätze exclamatives, utilisées habituellement exprimer une vive émotion gießen. «Je t’aime Rosette. »(+ Présent d’énonciation et Nominierung. P. fait sa Declaration),« je t’aime. »,« Ô Rosette, Rosette. »(Apostroph marquée par l’Zwischenruf et la Répétition du prénom)

Chp lex. de l’amour + Wiederholungen. aime, cœur, chère, amour, enlaces, ma femme

Registre épidictique. «Tes beaux yeux» (+ Topos des yeux), «chère enfant», «ton joli visage» avec des adjectifs mélioratifs

Camille subit une scène nicht elle est exclue:

Le jeu des pronoms ( « Il la fait asseoir près de lui. Mich demande-t-il un rendez-vous gießen y venir causer avec une autre. »), Se terminant sur« je suis curieuse de savoir ce qu ‘illui dit », montre que le Duo attendu (par C. mais aussi par Rosette!) est en réalité un Trio …

C. va être exclue de ce Trio.

dès les premières paroles de P. auf beobachten l’élimination de Camille du Trio identifié précédemment, avec l’emploi conjugue de la forme accentuée du pronom «toi» et de l’adjectif «seule» qui Evoque une Einschränkung sans appel. Cette Einschränkung est encore renforcée par le complément hyperbolique «seule au monde».

Volonté de P. de mettre en avant le Duo avec Rosette. «Nous vois-tu tous les deux […] appuyés l’un sur l’autre», «ta main dans la mienne» et «tes bras enlaces dans les miens» (gestes d’une relation amoureuse convention symbolique), Bedeutung de la 1 ère p.pl ( «nous», x 3, «notre»)

Umschreibungen qui leur évoquent passé commun. «Tu n’as rien oublié de nos beaux jours passés »,« Toi seule tu te souviens de la vie qui n’est Plus »/ Mais négation gießen créer la comparaison. Rosette n’a pas Oublie, alors que Camille oui.

Un réseau d’Einsprüche renforce cette comparaison.

Feuilles séchées ó ranime

Flétri ó jeunesse, jeune et belle

Sang affadi ó sang Vermeil

Les Aktionen symboliques accomplies par P. également un sens aux yeux de Camille prennent:

Cependant, le reflet est lui aussi ambigu. s’il s’agit de fixer leur Bild dans un aspekt immuable, le reflet en lui-même est éphémère et n’est pas la réalité. D’ailleurs, la bague de Camille Détruit momentanément, mais symboliquement, l’harmonie apparente du Paar. «Notre Bild ein disparu», chp lexikalischer de l’eau troublée (troublée, erzittern, grands cercles noirs, Fahrt).

Cette scène de dialogue entre Perdican et Rosette se revele avant tout un soliloque Zelebrant l’amour.

Le Dialog est en réalité unilatéral.

C’est qui Perdican dirige le Dialog:

Quand P. nutzen la modalité Fragewort, c’est questionner R. mais également gießen relancer le Dialog dans une autre Richtung gießen, c’est donc lui qui a l’Initiative dans ce Dialog. «Sais-tu ce que c’est que l’amour, Rosette. »

Les person féminins n’ont aucun rôle actif dans le discours de Perdican:

Perdican teinte ses paroles de lyrisme:

les thèmes de l’amour, de la nature Associée aux Gefühle et de la nostalgie du passé sont des thèmes lyriques.

la ponctuation expressive, en particulier dans sa 3 ème Réplique, traduit la forte émotion du jeune homme.

écouter et de la Répétition du verbe regarder.

Au sein de cette célébration amoureuse, la nature devient l’aspekt de référence de P. (caractéristique romantique):

La nature est d’ailleurs personnifiée ( «les feuilles séchées que le soleil ranime», «ce que ces disent bois») et mise en évidence par les démonstratifs et l’Enumeration (dernière Réplique de P.). elle joue un rôle essentiel dans la Konzeption que Perdican eine de l’amour.

Faire le lien avec la Tirade Finale de P. dans la scène 5 de l’acte II (Konzeption de l’amour)

intertextualité avec la scène 2 de l’acte II de Dom Juan de Molière, où Dom Juan, séducteur libertin, entreprend de séduire Charlotte, une jeune paysanne, après avoir Opere de même juste auparavant avec Mathurine, une autre paysanne.

pts communs. un seigneur et une paysanne / objet du discours. déclaration d’amour, Serments / reactions de la paysanne (étonnement, voire incrédulité) / évocation de la nature en relation avec l’amour

ZUSAMMENHÄNGENDE POSTS

Добавить комментарий